Par un souci de clarté pour leur public et leur personnel suite aux différentes décisions des différents niveaux d'autorités et conscients de la gravitude de la crise sanitaire actuelle, la plupart des cinémas a décidé de fermer ses portes après la dernière séance de mercredi 28/10/2020.  Cette décision a été confirmée par l'AM du même 28 octobre imposant un clôture générale de tous les cinémas Belges jusqu'au 19/11/2020 inclus.

 

Communiqué FCB du 28/10/20

La Fédération des Cinémas de Belgique tire la sonnette d’alarme – Majeure partie des cinémas ferme ses portes après la dernière séance du 28 octobre 2020

Bruxelles, le 28 octobre 2020 – le gouvernement flamand clôture le marathon de mesures initié par le Comité de Concertation avec la décision de fermer les cinémas. Le secteur du cinéma prend acte et la grande majorité de ses adhérents, dans un soucis de clarté de communication, décident de fermer les cinémas après la dernière séance de ce mercredi 28 octobre. Combien seront en capacité de ré-ouvrir ? Les autorités publiques, fédérales,  entités fédérées, les communautés et les communes doivent impérativement soutenir un secteur en danger.

Durant cette crise sanitaire, le secteur a pleinement pris ses responsabilités et a fait montre d’une remarquable adaptation aux chapelets de mesures toujours plus contraignantes prises par les diverses autorités. Cette faculté, saluée par les politiques, a permis à nombre de spectateurs d’être accueillis dans le respect des normes de sécurité sanitaires non contestées par les experts et le public.

Thierry Laermans, Secrétaire de la Fédération des Cinémas de Belgique : « Dans une société en crise, la culture revêt plus que jamais un rôle essentiel. Le cinéma représente un accès direct pour toute la population sans distinction d'âge, d'origine, de niveau social, à une forme d'expression artistique unique et polyvalente. Nous regrettons profondément la fermeture des cinémas et de les lieux de culture. »

La situation sanitaire actuelle déclenche une avalanche d’annonces intempestives de tous les niveaux de pouvoirs, du fédéral au communale, brouillant un peu plus les conditions d’accès aux salles de cinémas sur le territoire. Dans un soucis de clarté qui doit être dû au public, la grande majorité des exploitants prennent la décision de fermer leurs salles à compter de la dernière séance de ce mercredi 28 octobre. 

Après 100 jours de fermeture au printemps suivis d’une période d’activité  fortement dégradée du fait à la fois des conditions d’exploitation imposées par les mesures et de l’absence de blockbusters, cette seconde fermeture des salles pose la question inévitable de la survie de certains exploitants et, d’une manière générale, de l’ensemble de la filière cinéma. La fréquentation des derniers mois n’atteignant pas les 25% d’entrées attendues, les exploitants, de la petite, moyenne et grande exploitation ont consenti des pertes importantes avec pour conséquence la fermeture définitive d’un premier cinéma (Cine Star Waregem). Les pouvoirs publiques, que ce soit le fédéral, les entitées fédérées ou les communautés peuvent-ils se contenter d’effets d’annonce sur l’importance de la culture en Belgique sans prendre de décisions fermes, garantis, concertés et proportionnées sur un soutien financier accordé aux salles de cinéma ?

A aujourd’hui, constat est fait qu’aucune aide sérieuse n’a été accordée aux opérateurs exploitants hormis celles attribuées à l’exploitation art et essai sous contrat de subside.

Nous rappelons aux autorités que la fragilité économique voire la fermeture des cinémas, auront pour inévitable conséquence  un effet systémique sur la distribution et la production belges qui ne peuvent économiquement être viables sans les salles. L’ économie de l’ensemble de la filière cinéma repose sur un écosystème fragile dont le socle est la salle de cinéma.

Thierry Laermans, Secrétaire de la Fédération des Cinémas de Belgique commente : « L’impact de cette deuxième fermeture va être immense pour le secteur du cinéma. Le secteur n’a pas encore eu le temps de se remettre de la première période de confinement, cette nouvelle fermeture est un coup dur pour nous. Et pas uniquement pour nous, mais pour tout l'écosystème du cinéma belge. »

Si le rôle social et économique des cinémas dans les villes est une préoccupation pour les responsables politiques et si la culture est une valeur forte à leurs yeux, le secteur attend de leur part une décision proportionnelle à la gravité de la crise que traverse tout le secteur.

« En ce moment, nous essayons de lancer un dialogue avec plusieurs acteurs du monde politique. Ce n'est que si nous travaillons ensemble, avec toutes les régions et les décideurs compétents, que nous réussirons à créer des perspectives pour l'ensemble du secteur culturel.. », conclut Thierry Laermans.                                                           

La Fédération de Cinémas de Belgique défend les intérêts des exploitants de salles de cinéma en Belgique.  Ses membres accueillent chaque année plus de 85% des visiteurs de notre pays.

Pour plus d’informations :

LAERMANS Thierry

Secrétaire-Général

0495/52 97 12

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

 

Coordonnées

Asbl FCB

Siège Social :
Square de Meeûs 38-40,
1000 Bruxelles

TVA : BE 0406.592.524

Banque : BE 97 2350 5175 3249

Bureau :
Demervallei 4, 3200 Aarschot

Tel: +32 (0)16 89 86 65

CONTACT US

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
+32(0)495 52 97 12

AFFILIATIN

WebMaster : J-une